La Grossa naît en 2015 de la volonté de Federico Sanz de doter la Maison argentine à la Cité internationale universitaire de Paris d’un « orquesta típica » réunissant des musiciens spécialistes du tango. Depuis, elle a un triple objectif : faire rayonner cette musique en Europe, contribuer à la conservation de ce patrimoine et favoriser l’évolution du genre.

Persuadé que le nombre d’exécutants constitue une force pour l’expression musicale, l’orchestre se bat pour conserver ce patrimoine que forment les œuvres pour grand ensemble du tango. La multiplicité d’instruments permet de décupler la palette sonore, d’avoir à disposition un « nuancier harmonique » au service d’une musique élégante, mais aussi populaire, dans la droite lignée de ses origines.

 

Consciente de la rareté des partitions de tango, La Grossa s’engage également dans une démarche de transcription ayant pour but d’assurer la préservation et l’accès, le plus large possible, à ce patrimoine.

 

L’activité de l’orchestre s’inscrit aussi dans un questionnement permanent du genre, dans une volonté d’aller au-delà des conventions et de penser le tango différemment. Pour cela il réalise de nouveaux arrangements d’œuvres classiques et des adaptations d’œuvres d’autres genres au tango. Il travaille également en étroite collaboration avec des compositeurs contemporains qui partagent cette recherche d’innovation et leur donne une voix. 

 

Depuis ses origines, La Grossa s’investit dans des projets ambitieux. En 2020, elle a créé à Trèves, Allemagne, une version de la Misatango de Martin Palmeri pour quatre bandonéons et un chœur de plus de 200 personnes. Elle entretient aussi une relation toute particulière avec la danse et construit des ponts avec des chorégraphes qui, comme elle, cherchent à jeter un nouveau regard sur le tango. C’est ainsi qu’elle a établi une étroite relation de collaboration avec le chorégraphe Matias Tripodi avec qui elle a créé le spectacle Abrazos avec des danseurs de l’Opéra de Paris réunis autour de la compagnie Incidence Chorégraphique et l’opéra Maria de Buenos Aires d’Astor Piazzolla, à l’Opéra national du Rhin. 

 

La Grossa est toujours résidente de la Maison argentine à la Cité Internationale Universitaire de Paris et se produit sur de prestigieuses scènes partout en France et en Europe (Paris, Strasbourg, Mulhouse, Colmar, Compiègne, Reims, Tarbes, Albi, Vichy, Bordeaux, Allemagne, Suisse, Italie).

L'orchestre

1.png
Federico Sanz

DIRECTEUR artistique et MUSICAl

Né en 1987 à Rosario, Argentine, Federico Sanz est le fondateur et directeur musical de l’orchestre La Grossa. 

 

Violoniste, il a commencé très tôt sa formation classique avec, notamment, Pablo Saraví, Premier violon de l’Orchestre philharmonique du Théâtre Colon de Buenos Aires. Il a ensuite intégré les orchestres symphoniques de Rosario et de Neuquen. À 20 ans, il a été sélectionné pour représenter l’Argentine au Festival de Campos de Jordão au Brésil, manifestation de musique classique la plus importante d’Amérique latine.

 

Dès son plus jeune âge, il s’est formé au tango avec de grands maîtres comme Pablo Agri et Juan José Mosalini. Ils lui ont transmis une expertise et un savoir-faire unique, une manière d’interpréter chaque style du tango qui lui a permis de développer à son tour un style qui le caractérise.

 

Au cours de sa carrière, il a intégré les orchestres de tango de Rodolfo Montironi, Javier Lo Re et Juanjo Mosalini. Ce sont eux qui lui ont donné l’envie de s’exercer en même temps dans les rôles de violoniste et de chef d’orchestre. Cette double casquette est une caractéristique des « orquestas típicas », à l’image de celles de D’Arienzo, Pugliese ou Troilo, et constitue un gage d’une proximité particulièrement intense avec les musiciens.

 

Federico réalise également des arrangements en prenant particulièrement soin de respecter les intentions premières des compositeurs tout en y apportant une note de modernité. Une façon toute à lui de revenir aux sources pour dépasser les conventions et les usages.

 

Dans une volonté de transmission, il s’implique dans des actions pédagogiques auprès de jeunes musiciens et à travers de master-classes pour donner, à des musiciens professionnels, tous ces éléments non écrits sur les partitions mais essentiels pour interpréter le tango (Opéra de Rennes)

 

Federico est passionné de lutherie et membre créateur du trio de neotango PRISMA, avec qui il mène un travail d’expérimentation de nouvelles musiques.

LES MUSICIENS

1.png
12.png
7.png
10.png
Carmela.png
2.png
5.png
8.png
11.png
Florencia.png
3.png
6.png
9.png
Ivo
Javier
Lucas